UX vs. esthétisme : comment trouver le bon mix dans une application mobile ?

UX vs. esthétisme : comment trouver le bon mix dans une application mobile ?

Le premier se base sur le ressenti des utilisateurs, le second sur le graphisme d’une application : les concepts d’UX et d’esthétisme ont des exigences différentes, mais sont complémentaires. Pour développer une application mobile qui plait aux mobinautes, il faut donc trouver une harmonie entre expérience utilisateur et aspect visuel.

L’esthétisme : pour engager les utilisateurs

Dans son célèbre ouvrage Emotional Design, le spécialiste des sciences cognitives Don Norman montre qu’un produit beau a plus de chance d’être utilisé qu’un produit peu esthétique, et ce même s’il est mal conçu. La première impression compte donc énormément. Des études ont également montré que les utilisateurs tolèrent mieux les petits dysfonctionnements d’une application quand elle est élégante. L’esthétisme génère par ailleurs de la fidélité, de la confiance, de la patience et de l’attachement : des facteurs essentiels au succès d’une application !

UX application mobile

L’UX : un travail sur le ressenti

Contrairement à l’esthétisme, l’UX n’est pas une approche entièrement visuelle. C’est un processus d’élaboration et d’optimisation qui se concentre sur le fonctionnement, l’ergonomie de l’application et sur le parcours utilisateur. Elle vise ainsi à répondre aux attentes et aux besoins des mobinautes, et doit les aider à utiliser l’application de façon intuitive.

Les limites de l’esthétisme

L’esthétisme d’une application peut nous faire oublier ses petits défauts, mais pas les bugs et dysfonctionnements importants. Il est donc indispensable de travailler à la fois sur le fond et la forme, car les mobinautes effacent ou oublient rapidement une application qui ne fonctionne pas bien. L’esthétisme ne fonctionne donc que quand il est couplé à une UX efficace.

Deux approches complémentaires

Le travail sur l’esthétisme doit toujours être précédé par une réflexion approfondie sur l’UX. Avec cette approche, l’aspect visuel d’une application devient un véritable outil d’optimisation de l’expérience utilisateur. L’esthétisme n’est pas un simple vernis qui maquille une application imparfaite : il fait partie intégrante de l’UX. Cette démarche peut avoir un certain coût, mais c’est un investissement qui en vaut la peine : c’est la seule façon de concevoir des applications tout aussi élégantes qu’efficaces.

Laisser un commentaire