Application mobile : comment mesurer son accessibilité pour les personnes handicapées ?

Application mobile : comment mesurer son accessibilité pour les personnes handicapées ?

On a tendance à l’oublier, mais de 15 à 20 % de la population souffre d’un handicap. Qu’ils soient moteurs, sensoriels ou mentaux, ces handicaps ont un impact sur la façon dont on interagit avec une application mobile. Il est donc essentiel de mettre les applications à la portée de tous, et de mesurer leur accessibilité aux personnes handicapées.

De nombreux critères à prendre en compte

Le handicap prend des formes très variées : handicaps moteurs, auditifs, visuels, intellectuels, cognitifs, psychiques, poly-handicaps… À chaque handicap correspondent des difficultés particulières, qui entraînent des mesures spécifiques d’accessibilité. La bonne nouvelle, c’est que les smartphones sont plus facilement accessibles que les ordinateurs, grâce à leurs fonctionnalités : géolocalisation, commande vocale, détection et interprétation des mouvements.

rendre son application accessible pour les handicapés

Consultez les documents de référence

Les développeurs disposent de deux documents de référence pour optimiser l’accessibilité de leur application. D’un côté, il y a les Mobile Web Application Best Practices ; sorti en 2010, ce texte rassemble toutes les recommandations et bonnes pratiques pour la conception d’applications mobiles. Il est conseillé de consulter également les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG). Ce texte vise à rendre le contenu web plus accessible, mais de nombreux conseils fonctionnent également pour les applications mobiles.

Côté France, le référentiel général d’accessibilité pour les administrations est également une ressource utile. On y trouve notamment une liste des critères auxquels doit répondre une interface numérique pour être accessible.

Testez votre application

Organisez des tests utilisateurs, en faisant appel à un panel cible ; les différents types de handicap doivent y être représentés. N’hésitez pas non plus à faire appel à des experts de l’accessibilité, qui dresseront une liste des problèmes rencontrés. Vous pouvez également tester votre application à l’aide d’outils d’analyse d’accessibilité comme Wave et les Accessibility Developer Tools de Google pour le web, et Stark pour les applications mobiles.

Les règles de base

Prendre en compte l’accessibilité dès le début de la conception d’une application est essentiel pour que le plus grand nombre puisse l’utiliser. Proposez des équivalents textuels à tout contenu non textuel, jouez sur les contrastes de couleurs, et offrez la possibilité de zoomer sur le contenu. Certaines polices sont plus accessibles que d’autres ; Roboto et San Francisco sont particulièrement lisibles. Les formulaires ne doivent pas être trop longs, et les boutons et icônes suffisamment gros pour être facilement manipulables.

Laisser un commentaire