Mobile App Onboarding : comment guider les utilisateurs dès le début ?

Mobile App Onboarding : comment guider les utilisateurs dès le début ?

Les applications mobiles ont très peu de temps pour séduire les utilisateurs : en une minute ou deux, elles doivent leur montrer ce dont elles sont capables. Une véritable course contre la montre ! L’onboarding, processus qui consiste à expliquer l’intérêt d’un produit aux nouveaux utilisateurs, est donc une étape critique : s’il n’est pas efficace, il y a de fortes chances que votre application soit abandonnée ou oubliée au bout de deux utilisations. Voici quelques conseils pour le réussir.

Faites une bonne première impression

L’onboarding, c’est la première impression qu’ont les utilisateurs de votre application. Il y a donc des éléments à prendre en compte en tel sense lors de la conception d’applications mobiles. S’ils ne comprennent pas rapidement ce que l’application peut leur apporter, ils ne l’utiliseront pas. L’idée, c’est donc de leur montrer ce que votre application peut faire pour eux, et non pas de décrire en détail toutes ses fonctionnalités. Il faut que le message soit clair et direct. Évitez par ailleurs de demander des données personnelles lors de la première utilisation : si votre application nécessite une inscription, offrez la possibilité de le faire avec les identifiants Facebook ou Google. Si elle est payante, offrez un essai gratuit.

App Onboarding

Guidez les mobinautes

L’onboarding doit absolument permettre aux mobinautes de se familiariser rapidement avec votre application mobile, et prend donc souvent la forme de visites guidées interactives ou de tutoriels. Il faut qu’il soit interactif, avec des explications à swiper : oubliez donc les blocs de texte statiques. La règle d’or, c’est la simplicité. L’onboarding ne doit pas être trop long, et doit occuper cinq écrans au maximum. N’expliquez pas tout, et contentez-vous des fonctionnalités les plus importantes. Mettez en lumière les fonctionnalités secondaires lors de la troisième ou de la quatrième utilisation.

Misez sur les empty states

Les empty states, ce sont ces pages blanches que l’on a quand on vient de télécharger une application de type Dropbox ou Spotify et qu’on n’y a encore placé aucun contenu. Profitez de ces espaces vides pour pousser les utilisateurs à les remplir : guidez-les avec des appels à l’action, en mettant en relief les boutons les plus importants.

Vous pouvez aussi leur montrer à quoi ressemblerait leur application « pleine », avec des exemples. Créez des petits messages de félicitation, qui s’affichent quand les utilisateurs prennent leur première photo ou téléchargent leur premier document : c’est une façon simple de les motiver et de créer un lien avec eux.

Laisser un commentaire