Marché des applications mobiles : les chiffres clés de 2017

Marché des applications mobiles : les chiffres clés de 2017

En 2017, le marché des applications mobiles a connu une croissance exceptionnelle, portée par un fort développement des téléchargements dans les pays émergeants, ainsi qu’à une amélioration de la monétisation. Ces chiffres confirment une nouvelle fois que le mobile first est une stratégie d’avenir.

Les tendances au niveau mondial

Le nombre de téléchargements a explosé en 2017 : plus de 175 milliards d’applications ont été téléchargées dans le monde entier, soit presque deux nouveaux téléchargements d’applications par habitants chaque mois ! Cette croissance fulgurante des téléchargements se traduit par une augmentation importante du chiffre d’affaires : en 2017, les applications mobiles ont généré plus de 86 milliards de chiffre d’affaires, soit 70 % de plus que le marché de la musique, et 195 % de plus que celui du cinéma. Les pays qui ont dépensé le plus sont le Japon, la Chine, les États-Unis, le Brésil, et l’Inde.

Marché des applications mobiles chiffres clés de 2017

Une croissance très rapide dans les marchés émergents

Les applications poursuivent leur croissance dans tous les pays, mais, en 2017, leur développement a été particulièrement spectaculaire dans les marchés émergents, à cause du nombre élevé de nouveaux utilisateurs. L’Inde a par exemple dépassé les États-Unis en nombre de téléchargements, parce que la 4G illimitée y a été introduite cette année. Le champion des téléchargements reste toutefois la Chine, qui devance de loin tous les autres pays. Parmi les autres pays émergents qui comptent sur le marché mobile, citons le Brésil, le Mexique, l’Indonésie et la Turquie.

Focus sur les utilisateurs

En moyenne, les mobinautes accèdent à près de 40 applications par mois sur leur téléphone, sur lequel est installé environ 80 applications. Ils passent de plus en plus de temps sur leurs applis préférées : ils les utilisent environ trois heures par jour, soit près d’une heure de plus qu’en 2015. Enfin, les applications natives éclipsent aujourd’hui le web mobile : on accède en moyenne 13 fois plus à ses applications natives qu’au web mobile, et l’on y passe 7 fois plus de temps.

Monétisation : les applis font mieux que le web mobile

L’engagement des utilisateurs étant de plus en plus fort, la monétisation est très en forme. Le taux de conversion des applications est ainsi trois fois supérieur à celui du web mobile : par exemple, au Royaume-Uni, près de la moitié des ventes de la société Domino se fait depuis son application, et easyJet gère 20 % de ses réservations sur son appli. Sans surprise, c’est la Chine qui domine en termes de monétisation, suivi par les Etats-Unis ; on s’attend à ce que les pays émergents, et notamment la Russie, le Brésil et les pays d’Asie du Sud-Est, lui emboitent bientôt le pas.

Laisser un commentaire