Les Français et le paiement sur mobile : davantage utilisé, mais encore des freins psychologiques

Les Français et le paiement sur mobile : davantage utilisé, mais encore des freins psychologiques

Sortir son smartphone pour payer ses achats au supermarché, pour envoyer de l’argent à ses proches ou pour consulter son espace bancaire en ligne est devenu un réflexe pour de nombreux Français. Toutefois, une étude réalisée par la société Visa révèle que l’Hexagone est encore à la traine par rapport à ses voisins européens.

Les chiffres clés du paiement mobile

Pour connaitre les habitudes de paiement mobile des Européens, Visa a interrogé en 2017 plus de 42000 consommateurs dans 22 pays différents. Cette étude montre que le paiement digital est bien installé en France et en Europe. 62 % des Français interrogés consultent ainsi quotidiennement leur compte depuis leur smartphone, tandis que 68 % d’entre eux disent avoir déjà utilisé un portefeuille électronique, un service de paiement via une application mobile, ou un service de carte bancaire préenregistrée sur des sites internet.

paiement application mobile

Le retard français

L’étude de Visa met cependant en lumière un décalage entre la France et ses voisins. 45 % des Européens interrogés se servent de leur smartphone ou tablette pour envoyer de l’argent à leurs proches, contre seulement 30 % des Français. Les Européens se servent également plus volontiers des services de paiement mobile : seul un Français sur quatre estime que les paiements mobiles sont sûrs, alors que près de 50 % des Européens leur font confiance.

Un fort potentiel chez les jeunes de la génération « milléniale »

Même si le marché français est la traine, le potentiel de développement est important. Ce sont les « Millenials », âgés de 18 à 35 ans, qui devraient être le moteur de la transition vers le paiement mobile : 77 % d’entre eux affirment ainsi être des utilisateurs réguliers des paiements digitaux. Ce décalage générationnel pourrait être comblé par le développement du paiement sans contact chez les commerçants et l’essor d’applications comme Paylib, Apple Pay, LyfPay et Lydia.

La sécurité des données : une préoccupation majeure pour les Français

Pour séduire les Français, les sociétés qui proposent des services de paiement numérique doivent miser sur la sécurité, et notamment sur la biométrie. Les innovations constantes en la matière, avec l’identification avec empreinte digitale et par l’iris, devraient satisfaire le besoin de sécurité des consommateurs, et les convaincre de troquer leur carte bancaire contre leur smartphone.

 

Laisser un commentaire