Les chatbots, un moyen de simplifier les ressources humaines en entreprise

Les chatbots, un moyen de simplifier les ressources humaines en entreprise

Vous avez une question sur vos heures supplémentaires, sur le calcul de vos indemnités de déplacement ou sur vos jours de RTT ? Aujourd’hui, vous devez la poser à votre patron, à votre manager ou à votre responsable RH. Mais demain, ce sera peut-être un robot conversationnel qui vous répondra : les chatbots débarquent en effet dans le domaine des ressources humaines.

Les chatbots : des robots intelligents et bavards

Un chatbot est un logiciel qui peut tenir une conversation, écrite ou orale, avec un être humain. Ces assistants conversationnels ont tout d’abord fait leur apparition dans les messageries instantanées, comme Messenger ou Whatsapp. Ils utilisent les données récoltées sur les utilisateurs pour leur apporter les meilleures réponses possibles, notamment dans le domaine du service après-vente.

Encore loin de pouvoir échanger comme des humains, les chatbots ont pourtant fait des progrès rapides ces dernières années, les plus aboutis pouvant répondre à des questions complexes grâce à l’intelligence artificielle.

chatbot ressources humaines

Les chatbots pour les RH, est-ce vraiment efficace ?

L’arrivée des chatbots dans les Ressources Humaines s’annonce prometteuse : les robots intelligents sont en effet polyvalents. Ils peuvent répondre aux questions des employés, mais aussi jouer un rôle administratif en suivant les congés et absences et en générant automatiquement les fiches de paie. Ils peuvent également analyser des données et fournir des statistiques en temps réel.

L’intérêt ? Suivre les performances des équipes, automatiser le reporting et établir des diagnostics pointus. Les bots sont par ailleurs précieux en matière de recrutement. Les plus évolués sont ainsi capables de sourcer les candidats et d’identifier les profils les mieux adaptés à un poste.

Les chatbots vont-ils remplacer les salariés ?

Utiliser des robots dans un métier où l’humain est central peut sembler paradoxal, et même inquiétant. Le risque, c’est bien entendu de voir les RH se déshumaniser, et devenir insensibles aux problématiques des employés. Ce n’est évidemment pas le but des chatbots.

S’ils sont capables d’analyser d’immenses quantités de données, ils ne peuvent pas gérer tous les aspects des RH. Ce sont donc plutôt des assistants, auxquels seront confiées les tâches de routine les plus ingrates et les plus chronophages. Grâce aux bots, les entreprises pourraient même devenir plus humaines : les professionnels des RH gagneront du temps et seront plus à l’écoute des employés.

Laisser un commentaire