Google AMP : faut-il rendre son site mobile compatible à ce nouveau standard ?

Google AMP : faut-il rendre son site mobile compatible à ce nouveau standard ?

En février dernier, Google a lancé la technologie AMP, un nouveau format mobile qui a pour but d’améliorer l’expérience utilisateur. De fait, de nombreuses entreprises sont aujourd’hui face à un dilemme : faut-il ou non adapter son site au format AMP ?

Focus sur le format AMP

Le format open source AMP ou « Accelerated Mobile Pages », présenté par Google en octobre 2015, est une version simplifiée du HTML5. Cette technologie a été conçue de façon à accélérer le chargement des pages internet sur toutes les plateformes, et notamment sur les mobiles. La question de la rapidité et du chargement d’un site est en effet essentielle aujourd’hui, 40 % des internautes abandonnant les sites mettant plus de 3 secondes à se télécharger.

Comment déployer l’AMP sur un site ?

Déjà déployée dans l’outil Google Search, la technologie AMP a d’ores et déjà été adoptée par de grands noms, comme LinkedIn, Twitter et Pinterest, même si elle n’a pas encore été reconnue par le W3C, l’organisme en charge de standardiser l’univers du web.

Pour se conformer aux exigences du format, les éditeurs doivent limiter le poids des pages à 50 kilo-octets. Interstitiels et formulaires sont donc bannis, et Google utilise désormais le téléchargement asynchrone, ce qui signifie que les contenus prennent le pas sur la publicité, qui est alors chargée dans un second temps. Google offre également la possibilité à ses partenaires de pré-charger leurs pages sur ses serveurs.

Google AMP site mobile

Les avantages de l’AMP

L’avantage majeur du format AMP, c’est la rapidité qu’il permet : le New York Times, qui l’a déjà testé, a ainsi constaté des temps de chargement sur mobile divisés par 10. Il limite aussi le taux de rebond, en répondant aux besoins des mobinautes les plus impatients, un point parfois essentiel dans une stratégie mobile.

Par ailleurs, de par ses grandes similarités avec le HTML5, la technologie AMP est facile à maîtriser et à adapter au contenu mobile existant.

Les limites du format AMP

De nombreuses voix s’élèvent toutefois pour pointer les limites et les défauts du format AMP. Celui-ci entraîne en effet des contraintes techniques, comme le poids maximal des pages fixé à 50 kilo-octets, qui ne sont pas toujours faciles à respecter.

Les détracteurs de la technologie AMP et notamment les éditeurs de sites insistent également sur le fait que chargement accéléré ne signifie pas forcément revenus sur mobile plus élevés. En effet, selon ces-derniers, il rend plus difficile la monétisation des pages web. Pour eux, l’AMP est même incompatible avec les exigences des annonceurs, qui souhaitent avoir un impact maximal.

Laisser un commentaire