Bots : comprendre leur fonctionnement

Bots : comprendre leur fonctionnement

Si la conception et l’utilisation de bots sont l’une des tendances marketing actuelles marquantes, leur modèle de conception et de fonctionnement peut paraître encore flou pour nombre d’entre nous. Ci-dessous, nous vous donnons quelques clés pour bien comprendre comment concevoir et utiliser un bot.

Qu’est-ce qu’un bot ?

En pleine démocratisation depuis que des applications comme Facebook Messenger rendent possibles leur conception et leur utilisation, les bots sont des logiciels automatisés permettant de dialoguer avec les utilisateurs, dans le but de répondre à un besoin spécifique énoncé.

Si ceux-ci peuvent s’apparenter à des applications mobiles sur smartphone, leur interface n’en reste pas moins totalement différente. On distingue deux principaux types de bot :

  • les assistants personnels comme Siri, Google Now, Cortana (Windows) ou encore M (Facebook) ;
  • les bots conversationnels, qui permettent par exemple d’effectuer des achats en ligne, des réservations ou encore d’obtenir des informations, et qui reposent sur un scénario prédéfini, que l’on peut retrouver sur des applications mobiles de messagerie.

Fonctionnement des bots

Le fonctionnement d’un bot

Capable d’analyser le contenu de la demande d’un utilisateur, le bot répond en utilisant et en « piochant » dans une base de données à sa disposition. Selon la demande effectuée par l’utilisateur et selon son niveau de complexité, il fournit alors les informations désirées avec un degré de précision variable.

Ainsi, un bot simple peut prendre la forme d’une messagerie vocale automatisée où l’utilisateur doit valider les propositions en tapant sur les touches 1, 2, 3, etc. Cela correspond par exemple au système actuellement utilisé par les services clients des opérateurs téléphoniques.

Les bots plus complexes sont en revanche capables de décrypter une demande orale ou manuscrite, de l’analyser, de l’interpréter et de répondre quasi-instantanément via une phrase, une image ou encore une interaction.

C’est d’ailleurs bien cette rapidité d’exécution et la diversité des réponses proposées qui constituent une véritable valeur ajoutée, par exemple par rapport aux applications mobiles classiques.

La conception d’un bot

De nombreuses marques ont d’ores et déjà développé leur bot, ce qui a été facilité par la popularisation du support Facebook Messenger.

Les principales phases de conception d’un bot sont les suivantes :

  • La définition des missions et objectifs du bot : il s’agit de préciser et expliciter quelle sera l’utilité du bot pour l’utilisateur et quels services celui-ci va apporter.
  • L’établissement de tous les cas d’usages pouvant être demandés par l’utilisateur : cette étape a pour but de prévoir toutes les interactions possibles entre le bot et l’utilisateur. De là, toutes les réponses potentielles du bot doivent être envisagées.
  • Le développement du bot dans un langage de programmation adéquat : PHP, Python, Ruby, Node.js, etc.
  • L’hébergement du bot sur un serveur dédié.

Marques et entreprises sont des plus en plus nombreuses à se pencher sur la conception de bots. La messagerie instantanée Facebook Messenger et son Bot Store sont très étroitement liés à ce succès : 2016 pourrait bien être l’année des bots.

Laisser un commentaire